La start-up japonaise ALE choisit Toulouse pour son bureau européen

Commentaires fermés sur La start-up japonaise ALE choisit Toulouse pour son bureau européen

En compétition avec Paris, Amsterdam, Oxford, Luxembourg mais aussi Berlin et Munich, ALE choisit la région Occitanie pour développer ses activités de services et de données en Europe. L’attractivité et le dynamisme de l’écosystème spatial régional, uniques en Europe, ont convaincu la start-up japonaise.

C’est lors de sa participation au Toulouse Space Show 2018, que l’attention de ALE est attirée par la qualité de l’écosystème spatial. Le projet a été ensuite suivi pendant deux ans par l’Agence de développement économique d’Occitanie AD’OCC et Invest in Toulouse. Toulouse était en concurrence avec Paris, Amsterdam, Oxford, Luxembourg mais aussi Berlin et Munich. Plusieurs visites ont été organisées dans la région pour la start-up nippone. La société a ainsi pu entrer en relation avec différents partenaires, entreprises, centres de recherche, agences gouvernementales, universités et écoles d’ingénieur, pertinents pour son projet. La présidente de Région Carole Delga a rencontré la présidente d’ALE, Lena Okajima, à deux reprises : au Japon, lors de son déplacement en octobre 2019, et en novembre 2019 à Toulouse.

« Je me réjouis de l’implantation de la société japonaise ALE qui a choisi la région Occitanie et Toulouse pour l’ouverture de son bureau en Europe. Le territoire offre un écosystème spatial unique avec une position de leader européen. La Région Occitanie et AD’OCC, son agence de développement économique, accompagnent l’entreprise dans son implantation. ALE est une start-up particulièrement dynamique et innovante, dont les activités concernent l’étude du climat et la protection de l’environnement, mais aussi la production d’étoiles filantes à partir de satellites. », a déclaré Carole Delga, ancienne ministre, Présidente de la Région Occitanie et Présidente d’AD’OCC.

Share this: